Barry Bergdoll

  • Ce catalogue accompagne une exposition au MoMA (12/06/2017-01/10/2017). Conçu comme une anthologie plutôt que comme une monographie, il présente 450 oeuvres des années 1890 à 1950, entre dessins d'architecture, maquettes, films, projets pour la télévision, impressions, mobilier et vaisselle, tissus, peintures, photographies et carnets de croquis. De nombreux textes académiques remettent ces archives en contexte, et viennent rappeler que Frank Lloyd Wright fut, plutôt qu'un architecte et designer, un grand intellectuel porteur d'une vision globale de son époque.

  • Ce troisième volume de l'oeuvre complète (1956-1968) présente le travail de Charlotte Perriand au coeur des Trente Glorieuses, période pendant laquelle son statut de créatrice internationale va se confirmer.
    Dès 1956, Charlotte Perriand développe une collaboration soutenue avec la galerie Steph Simon, éditeur notamment de ses bibliothèques Nuages. Elle renforce ses liens avec Air France, aménage des agences en Europe, au Japon et au Brésil et conçoit les premiers espaces de travail en open space.
    À Genève, elle consacre plus de dix ans à la rénovation de l'immense palais des Nations, siège de l'ONU en Europe, pour en faire un outil moderne au service de milliers de diplomates et d'ONG.
    L'ouvrage illustre également son « art d'habiter » à travers des réalisations comme la résidence de l'ambassadeur du Japon à Paris, la maison du Sahara, son chalet à Méribel, son appartement à Rio de Janeiro, ou encore l'équipement intérieur du pavillon du Brésil à la cité universitaire, à Paris, avec Le Corbusier.
    Autre pays d'élection de Charlotte Perriand après le Japon, le Brésil, où elle se rend régulièrement de 1959 à 1970, occupe une place importante dans son univers. Elle y noue des liens d'amitié avec Lúcio Costa, Oscar Niemeyer et les grandes figures du milieu culturel progressiste. En 1963, elle commence une mission sur le développement de l'artisanat dans le Nordeste, interrompue par le coup d'État militaire.
    Près de 800 documents, pour la plupart inédits, retracent une douzaine d'années de création dans les domaines du mobilier, de l'aménagement et de l'architecture de cette pionnière du design, et préfigurent son travail pour la station des Arcs en Savoie dans les années 70 et 80.

  • Une monographie rétrospective en français de ce photographe d'architecture, bien connu pour avoir saisi les bâtiments de Le Corbusier.

  • Du Mexique jusqu'en Argentine, en passant par les Caraïbes, l'exposition Latin America in Construction présentée au MoMA (29/03 - 19/07/2015) nous plonge dans l'architecture latino-américaine. De très nombreux documents - photos, dessins et plans - mettent en évidence l'innovation de certaines architectures et l'exploration de nouvelles formes d'espaces urbains, dans une histoire de l'architecture moderne dominée par l'Europe et les Etats-Unis.

  • En 2008, Leonardo Finotti est invité par le MoMA à photographier l'architecture latino-américaine pour faire écho à une étude sur le sujet réalisée en 1955. Cet ouvrage rend compte de ce projet en plus de 100 images de bâtiments modernistes latino-américains à Montevideo, Buenos Aires, Valparaiso, Sao Paulo, Bogota, Caracas, Mexico et La Havane.

  • En septembre 2011, le Museum of Modern Art de New York a réuni architectes, urbanistes, ingénieurs, designers et écologistes afin de développer des propositions d?infrastructures en terme de logements et de transport dans les banlieues de cinq grandes villes américaines. L'exposition Foreclosed: Rehousing the American Dream présente les projets qui résultent de ces réflexions à travers des maquettes, des plans et des animations.

empty