Arts et spectacles

  • Les années cinquante et soixante sont parmi les plus marquantes et les plus créatives de l'histoire du design.
    Dans cet après-guerre consumériste, la nouveauté est portée aux nues et s'invite dans tous les secteurs de la conception. De la Vespa à l'Instamatic, des meubles Knoll aux caractères Helvetica, studios, ateliers et usines, inventent et diffusent les formes d'un monde nouveau.
    Tour d'horizon complet du style années cinquante, cet ouvrage, riche de mille photographies et d'articles signés par les plus grands spécialistes du domaine, est une aubaine aussi bien pour l'antiquaire et le collectionneur que pour le simple amateur d'objets aux lignes incomparables.
    Art, design, architecture, mobilier, luminaires, objets, textiles, intérieurs, graphisme...

  • Le design book

    Collectif

    • Phaidon
    • 17 Septembre 2020

    La sélection des objets les plus novateurs, beaux et marquants jamais conçus - actualisée avec les derniers objets incontournables du XXIe siècle.

    Du trombone à la chaise Eames, les centaines d'objets quotidiens présentés dans Le Design Book ont été créés au cours des cinq derniers siècles et ont profondément marqué notre société. Cette extraordinaire collection inclut des projets emblématiques de designers reconnus à l'échelle internationale - tels que Breuer, Le Corbusier, Castiglioni ou les Bouroullec - ou des pièces anonymes ayant atteint la perfection en matière de design et de fonctionnalité.
    Cette édition a été mise à jour avec l'ajout de 30 objets conçus au cours des quinze dernières années

  • « En une même journée, [il pouvait] être baroque, empire, préraphaélite ou japonais. Pourtant, il a toujours été Beardsley. » Julius Meier-Graefe, 1908.

  • Quatrième volume de la collection "Savoir & faire", cette encyclopédie est consacrée à l'extraordinaire diversité des textiles à travers le monde. Des premières traces préhistoriques jusqu'aux "textiles intelligents", elle offre au lecteur un panorama complet de l'usage historique et actuel des fibres naturelles, artificielles et synthétiques.

  • L'intégrale des 36 vues du Mont Fuji, comprenant les dix estampes supplémentaires commandées par l'éditeur d'Hokusai suite au succès de cette série.
    « Si seulement les cieux pouvaient m'accorder encore dix ans... Si seulement les cieux pouvaient m'accorder encore cinq ans, je deviendrais un grand artiste. » En formulant ainsi ces voeux à la fin de sa vie, Hokusai (1760-1849), aujourd'hui considéré comme le plus célèbre artiste de son époque, exprime son éternel quête de la perfection.
    Au début des années 1830, il entreprend sa suite colorée des Trente-six vues du mont Fuji, et parvient ainsi à l'apogée de sa carrière. Consacrée tout entière au paysage, la série présente le mont Fuji selon une multitude de points de vue et de cadrages. Voyageur infatigable, Hokusai, passionné de nature, explore toutes les facettes du volcan. Parfois solitaire et majestueuse, ou esquissée dans un horizon lointain, en grande spectatrice du monde des hommes, la montagne sacrée est inébranlable malgré les saisons et le temps. Mais elle n'est pas le seul élément d'observation : le peuple, dans toute sa diversité, s'affaire, occupé à toute sorte d'activités quotidiennes, parfois en symbiose avec son environnement, paisible et bienfaisant, ou au contraire, en prise avec une nature souveraine, magnifique et impitoyable, comme pour La Grande Vague de Kanagawa. Il capture dès lors l'instantané, l'éphémère, mais également l'éternel. La nature, quant à elle, demeure et se renouvelle sans cesse sous l'égide de son grand souverain, l'immuable mont Fuji à la cime enneigée. Créatif, Hokusai joue avec la couleur, et notamment avec le bleu de Prusse, pigment artificiel importé de Hollande depuis peu, plus intense et profond que les bleus naturels traditionnellement utilisés. Le maître s'amuse des effets d'atmosphère, de l'anecdotique, et allie la tradition picturale japonaise, largement influencée par le modèle chinois, à la perspective occidentale. Le succès de ces estampes est considérable et popularise le genre du paysage. Dès lors, l'éditeur d'Hokusai lui commande dix nouvelles planches, Le Fuji vu de l'autre côté. C'est donc une intégrale de quarante-six estampes au total qui est reproduite dans ce coffret, accompagné d'un livret explicatif décrivant chacune des estampes de la suite la plus célèbre du grand maître japonais.

  • Ce n'est pas un hasard si nous voyons rouge, rions jaune, devenons verts de peur, bleus de colère ou blancs comme un linge. Les couleurs ne sont pas anodines. Elles véhiculent des tabous, des préjugés auxquels nous obéissons sans le savoir, elles possèdent des sens cachés qui influencent notre environnement, nos comportements, notre langage, notre imaginaire. Les couleurs ont une histoire mouvementée qui raconte l'évolution des mentalités.
    L'art, la peinture, la décoration, l'architecture, la publicité, nos produits de consommation, nos vêtements, nos voitures, tout est régi par ce code non écrit.

    Nouvelle édition illustrée du Petit livre des couleurs.

  • La reconnaissance des bois est une étape indispensable à l'authentification des meubles. Des prélèvements pour une identification au microscope n'étant pas toujours possibles, il s'avère très utile de disposer de critères objectifs de reconnaissance macroscopique des bois des meubles du patrimoine. Cette connaissance n'est actuellement pas écrite ou elle est très partielle et segmentée.
    Dans l'ouvrage sont explicités les caractéristiques macroscopiques de chaque bois mais aussi un historique de son utilisation ou de son commerce.
    Près de 80 essences différentes sont ainsi décrites, puis examinées « en situation » à travers plus de 60 meubles emblématiques conservés dans de grandes collections publiques (Louvre, musée des Arts décoratifs, musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux, musée Dauphinois, musée de l'École de Nancy...
    Les auteurs abordent également la grave question du commerce international des espèces menacées, régi par la CITES, convention établie en 1973 et signée par 183 pays à ce jour.
    La diversité de l'iconographie rassemblée par les auteurs, qui mêle vues de détails et vues d'ensemble des meubles étudiés, mais aussi des documents anciens et des graphiques spécialement dessinés, dispense un éclairage totalement inédit sur ce matériau fascinant : le bois.

  • Ce livre d'initiation aborde les principales techniques utilisées pour travailler les différents métaux, qu'il s'agisse de fer, de cuivre, de laiton ou d'acier inoxydable.
    - Tout d'abord, un bref aperçu historique permet de mieux se rendre compte de la relation que les différentes civilisations ont entretenu avec les métaux. José Ares continue son exposé par une présentation des propriétés physiques et mécaniques des métaux et alliages, ainsi que des différents procédés de transformation. L'outillage indispensable à l'artisan est ensuite passé en revue.
    - Puis les techniques de base sont abondamment décrites et illustrées :
    Coupe, mise en forme à froid, assemblage et finition. Les techniques de forge sont également exposées, ainsi que les procédés de soudure et de brasage qui, bien qu'à la portée des débutants, sont souvent mal compris.
    - Enfin, la dernière partie présente de façon claire le processus d'élaboration de huit meubles et objets, étape par étape, pour permettre au lecteur de mettre en pratique les techniques décrites précédemment.
    Coffre, plateau, table de jardin ou tête de dragon, ces exemples concrets donnent un aperçu des vastes ressources créatives qu'offre le travail du métal.
    Ce livre très complet et richement illustré intéressera les débutants motivés comme les lecteurs plus aguerris ou les professionnels.

  • La céramique est aujourd'hui sur le devant de la scène, grâce à des artistes aux parcours multiples, aux formations diverses, aux motivations hétérogènes et aux discours divergents. Monumentale, intimiste, précieuse, brutale, architecturale, délicate, elle revêt toutes les formes et se fait langage universel comme en témoignent les oeuvres des 90 artistes de ce livre. Emouvantes, drôles, strictes, imposantes, subversives, abstraites, figuratives, les oeuvres des artistes contemporains questionnent le monde dans lequel nous vivons et nous invitent à changer notre regard à la fois sur le matériau mais aussi sur l'art lui-même.

  • Le cuir, art et techniques Nouv.

    La sellerie se divise en plusieurs branches d'activités : la sellerie harnachement habille le cheval tandis que la maroquinerie est au service de l'homme. Cet ouvrage présente ces deux spécialités, très proches au niveau des matériaux employés, des outils utilisés, des techniques mises en oeuvre et des connaissances nécessaires.
    - Le livre commence par une description détaillée des matériaux de base :
    Les différents cuirs avec leurs qualités particulières et les traitements qu'ils subissent, mais aussi les nombreuses boucles qui entrent aussi bien dans la fabrication d'un harnais que d'un porte-documents. L'outillage à main et mécanique est passé en revue, ainsi que les principales techniques utilisées (coupes, coutures et finitions).
    - La sellerie harnachement est traitée à travers la réalisation d'une selle classique et d'une selle de jockey d'entraînement au galop, et la restauration d'une selle d'amazone. Les auteurs abordent ensuite les différents types de harnais et leur fabrication.
    - Les techniques propres à la maroquinerie sont expliquées au cours de 8 projets détaillés étape par étape (sac de voyage, ceinture, boîtes en cuir, porte-monnaie, etc.).
    Ce livre très complet intéressera les artisans du cuir, comme les selliers, les maroquiniers ainsi que les commerçants, les cavaliers ou encore les hommes et femmes de cheval.

  • Il y a dix ans, l'UNESCO classait au patrimoine culturel immatériel de l'humanité "le repas gastronomique des Français". En effet, la France symbolise aux yeux du mande entier ce pays où les habitants aiment se réunir tout au long de leur vie autour de tables joliment dressées pour pratiquer l'art de la conversation et de la bonne chère. L'exposition "A Table ! le repas, tout un art" est une invitation à découvrir l'histoire de cette pratique devenue emblématique de la culture française.
    Richement illustré, l'ouvrage qui accompagne cette exposition montre comment l'opulence et l'élégance des diners de l'Ancien Régime se sont diffusées et transmises jusqu'à nos jours, au point de constituer un idéal de bonheur et un majeur de notre pays. De l'assiette aux couverts, de l'utile au futile, la diversité des ustensiles raconte l'histoire parfois surprenante des pratiques alimentaires et des manières de table.
    C'est également l'occasion de souligner le rôle majeur joué par la manufacture de Sèvres dans l'évolution des arts de la table, alors qu'elle célèbre ses 280 ans d'existence.

  • De Bruxelles à New York, en passant par Paris et Londres, Pierre Sauvage, figure incontournable du design d'intérieur parisien, nous convie chez ses amis le temps d'un dîner, d'un déjeuner ou d'un pique-nique improvisé. Décorateurs, créateurs ou éditeurs, toutes et tous ont en commun le plaisir de recevoir leurs proches avec élégance dans des lieux aussi variés qu'un atelier d'artiste, une longère au bord de la mer ou une townhouse en plein coeur de la ville.
    De manière authentique et personnelle, ces hôtes de prestige s'expriment sur leur sens de la convivialité, partagent les recettes qui comblent leurs invités et redoublent d'inventivité pour créer des réceptions uniques. Un voyage inspirant, qui rend hommage à l'art de recevoir et invite à stimuler sa propre créativité.

  • Le bois est l'un des meilleurs matériaux pour la construction et les architectes comptent sur sa polyvalence. Parmi ses avantages, au-delà de ses remarquables caractéristiques, on trouve ses grandes capacités tant thermiques qu'en isolation acoustique, son caractère écologique, son apparence chaleureuse. A cela se rajoutent la luminosité et le confort qu'il apporte, ainsi que sa texture qui provoque une sensation agréable. Pour ces raisons, les architectes et les concepteurs utilisent ce matériau noble, qui offre une infinie possibilité d'aménagements extérieurs et de décoration. Aujourd'hui les nouveaux critères, en terme de développement durable, appliqués aux logements et aux immeubles de bureaux durables placent le bois sur le devant de la scène. Ainsi les architectes bénéficient d'une source inépuisable d'idées avec les produits dérivés de ce matériau. En outre, la grande variété de bois disponible et le fait qu'il soit facile à recycler, facilite la construction. Le bois, un matériau écologique d'avenir.

  • L'art du design

    Bruno Munari

    Dans cet ouvrage, Bruno Munari détruit le mythe de l'artiste vedette et lui substitue le personnage du designer. Ce recueil de textes brefs, accompagnés de croquis et d'illustrations, présente les diverses spécialisations du design : design visuel, design industriel, design graphique et design de recherche.

    Avec sa plume caustique, l'auteur se livre à des critiques impitoyables de la création de son époque, trop statique et trop complexe. Il appelle de ses voeux des formes en mouvement, en transformation et prône la simplicité et l'équilibre, se réclamant ainsi de l'esthétique asiatique.

    Dans ces textes regroupés dans les années 1960, Munari annonce les évolutions auxquelles on peut assister aujourd'hui. Celles qui conduisent à des passerelles entre art et design, et qui mettent en avant une création mouvante, générative et en évolution permanente.

  • Jean Dunand

    ,

    • Norma
    • 6 Novembre 2020

    Réédition augmentée et mise à jour de l'oeuvre de Jean Dunand présentant plus de 1800 oeuvres illustrées de l'artiste.

  • C'est avec la rationalisation de l'organisation de la cuisine, pensée en 1841 aux Etats-Unis, que le design trouve son origine : l'agencement de la maison et des tâches à y accomplir doit être modifié rationnellement pour non seulement soulager le travail des femmes mais aussi démontrer le bien-fondé de l'abolition de l'esclavage. Dès sa naissance, le design affirme une vision politique du monde. Pourtant c'est l'Exposition universelle de Londres de 1850 qui lance le design en tant que discipline à part entière. Mi-XIXe, la révolution industrielle européenne pousse les Britanniques à s'interroger les premiers sur les conséquences du progrès technique. Ancré dans l'économie, le design apparaît comme une réponse à l'industrialisation et à ses conséquences désastreuses sur le plan social: il entreprend d'abord la réconciliation entre l'art et la vie avant de se proposer de réformer les champs politique, social et artistique. En tentant de donner des formes au progrès contemporain et industriel, l'histoire du design se confond dès lors avec le mouvement moderne et ses utopies, devenant l'agent le plus visible d'un bonheur collectif jusqu'à nos jours...

  • Cette anthologie rassemble un grand nombre de textes sur la mode du Xe siècle au XXIe, tous étant remis dans leur contexte et commentés par des historiens de l'art et de la mode d'aujourd'hui.Les textes sont accompagnés d'images (gravures, dessins, photo.

  • Renouant avec la tradition des cabinets de curiosités, cet ouvrage richement illustré met en valeur l'éclectisme des collections accumulées au fil du temps par l'Université de Lille. Une cage de Faraday, un marteau d'eau, un graphomètre à pinnules, un ornithorynque naturalisé, un crâne et un coeur humains éclatés, ou encore un antique papyrus... Qu'ont donc en commun tous ces objets, sinon qu'ils ont été réunis là par l'insatiable curiosité qui anime professeur·e·s et chercheurs/chercheuses depuis le milieu du XIXe siècle.
    Au travers de ses sept chapitres, le livre brosse également le portrait de lieux et de grandes figures qui ont marqué l'histoire de l'Université, comme Louis Pasteur ou Albert Calmette. Et puisque ces objets peuvent facilement constituer par leur caractère parfois insolite une invitation à l'imagination littéraire, sept écrivain·e·s proposent dans ces pages un contrepoint non dénué de souffle et de fantaisie.
    C'est à un regard rétrospectif que le·la lecteur·rice est convié·e au fil de cet ouvrage. Mais c'est aussi un viatique qui lui est offert ici pour continuer à cheminer dans les turbulences du monde et garder confiance dans la science et dans les femmes et les hommes qui la font.

  • Des chapitres théoriques rappellent les grands principes techniques de la couleur, le vocabulaire qui lui est propre, ainsi que les symboliques et effets psychologiques de chaque teinte.

    Puis trente palettes colorées sont proposées au lecteur. Chacune traduit une atmosphère particulière (romantique, tropicale, intemporelle, naturelle...) et se décline en 36 cercles de couleurs. Ces cercles présentent les références Pantone correspondantes aux teintes représentées. Au final, ce sont donc plus de 1 000 palettes harmonieuses qui sont mises à disposition du lecteur.

    Le livre se termine par la présentation du lien entre couleur préférée (ou détestée !) et personnalité, ainsi que par des pages sur les tendances et l'usage des couleurs dans le marketing.

    L'harmonie des couleurs - Édition Pantone ravira tous les usagers et amoureux de la couleur !

  • Au Japon, encore plus étroitement qu'ailleurs, l'esthétique se conjugue au quotidien. De l'espace au corps, de la gastronomie à la mode, de la cérémonie du thé aux jardins, le Japon est le lieu même où se manifeste un art de produire et de vivre parfaitement original. Au travers d'articles écrits par des spécialistes de la culture japonaise et ponctué d'un entretien avec l'architecte Tadao Ando, sont analysés dans cet ouvrage illustré par Nicolas de Crécy les fondements de l'esthétique japonaise, de la vie de cour à des pratiques contemporaines, en les situant au regard des grands principes culturels d'un pays à la fois emblématique et différent dans sa relation à l'esthétique, au raffinement et au luxe. En annexe de chaque chapitre, des articles spécifiques éclairent des points spécifiques tels le sens de l'artisanat, le rituel, le geste, et quelques concepts fondamentaux (wabi, sabi, iki...).

  • Où est Banksy revient, augmenté des dernières oeuvres du street artist culte. Une série de cartes organisées chronologiquement permet de localiser ses interventions partout dans le monde, faisant de ce livre la référence la plus complète à ce jour sur la plus anonyme des stars du street art.

  • Cet ouvrage vous invite à découvrir l'histoire haute en couleur qui s'écrit sur les murs des intérieurs bourgeois à la fin du XVIIIe siècle, à l'heure où le papier peint s'impose comme un objet de décoration à la mode, grâce à la grande variété de ses motifs qui constituent, encore aujourd'hui, une source inépuisable d'inspiration.

    L' introduction revient sur les raisons de ce succès, lié à la naissance de la société de consommation et à l'évolution des conditions d'habitat : facile d'utilisation, porté par un milieu manufacturier en pleine expansion qui n'hésite pas à recourir à la publicité, le papier peint a su capter les envies de confort et de nouveauté de la société d'alors et séduire tant par son univers visuel et coloré que par l'imagination des dessinateurs et l'habileté des imprimeurs. Aujourd'hui encore, il continue d'inspirer les créateurs et décorateurs contemporains.

    L'ouvrage se présente sous la forme d'un répertoire de motifs dans le but de révéler pleinement cette créativité qui joue sur différents registres : les papiers en arabesque ; les « ornements d'architecture » ; le monde végétal ; les animaux et les fruits ; l'imitation des matériaux ; les motifs géométriques ; le modèle antique ; les scènes de genre ; l'imitation du textile. Le lecteur se trouve ainsi plongé dans un univers de formes et d'associations de couleurs parfois surprenantes, voire tout à fait inattendues.
    Tous les échantillons présentés proviennent de la collection de la Bibliothèque nationale de France, constituée à la faveur de la législation révolutionnaire de 1793, qui invitait les manufacturiers à y déposer leurs créations pour se protéger de la contrefaçon.

    Des focus viendront éclairer de manière plus précise certains aspects comme la fabrication des papiers peints, le monde de la boutique, la question épineuse de la propriété intellectuelle, ou encore le contexte révolutionnaire.

  • "On dirait que tout a commencé à Versailles. Selon l'intonation, on le dirait comme le début d'une fable ou  comme une découverte renouvelée. Il n'empêche... Tout y a sans doute commencé en effet par l'immensité d'un chantier né de nulle part ou plutôt de l'ambition d'un roi. Un chiffre suffit à dire cette  démesure : plus de 30 000 ouvriers attachés en même temps aux travaux colossaux commandés par Louis XIV. Et puis, des artisans, des artistes qui feront du château de Versailles, dans tous les domaines, un modèle. À travers eux, c'est à une visite inédite à Versailles que nous invite ce livre. Terre et pierre, métaux et bois, verre et tissus... la visite est singulière qui nous entraîne de pays en province à la recherche des meilleurs fournisseurs, qui nous fait côtoyer marchands et confréries, manufactures et académies, apprécier un devis, suivre les caprices d'une commande ou les aléas de la mode." Catherine Pégard

empty