Beaux Arts Editions

  • Avec « Vasarely, le partage des formes », le Centre Georges Pompidou présente la première rétrospective française consacrée au père de l'art optique depuis plus de 50 ans. Victor Vasarely s'installe à Paris en 1930, où il travaille pour des agences de publicité comme artiste graphique. Il pose alors les fondements de l'Op art, qui s'épanouira au milieu des années 1950. L'Art optique, consiste à jouer avec un nombre réduit de formes et de couleurs pour créer des illusions d'optiques méthodiques et scientifiques. Ancré dans le contexte économique et social des années 1960-1970, l'artiste illustre aussi les grands changements sociétaux en s'appropriant la publicité et les médias de masse. Grâce à ses abstractions pop, Vasarely devient une figure majeure de la culture populaire et incarne ainsi l'imaginaire des Trente Glorieuses.
    Beaux Arts Éditions revient sur tous les aspects de la création de l'artiste à travers les grandes étapes de sa vie, depuis sa formation dans les traces du Bauhaus jusqu'à ses dernières innovations formelles, autour de la quatrième dimension.

  • Zao wou-ki

    Collectif

    Cinq ans après sa disparition, et près de quinze ans après la dernière rétrospective, le musée rend hommage au peintre d'origine chinoise Zao Wou-Ki (1921-2013).
    Issu d'un milieu lettré et fortuné, Zao Wou-Ki quitte son pays après avoir découvert l'art occidental à travers Picasso, Cézanne et Matisse. Arrivé à Paris à tout juste 27 ans, il entre aux Beaux-Arts, fréquente les milieux d'avant-garde et se lie avec le poète Henri Michaux, qui lui permet de vendre ses premières toiles. Marqué par l'influence de Paul Klee lors d'un séjour à Berne en 1951, il prend le parti de l'abstraction. Naturalisé français en 1964, à l'instigation d'André Malraux, il poursuit une carrière à la fois d'artiste et de professeur.
    Poète de la couleur, qu'il rend avec un art subtil de la transparence, Zao Wou-Ki allie au paysagisme abstrait la puissance d'évocation de la calligraphie, pour donner naissance à une oeuvre complexe.
    Beaux Arts Éditions revient sur l'oeuvre de Zao Wou-Ki, sa complexité, sa poésie. L'album s'attache à redonner sa place dans l'histoire de l'art de la seconde moitié du XXe siècle ; souligne l'ouverture et la modernité d'une oeuvre au croisement de deux civilisations.

empty