Reunion Des Musees Nationaux

  • Picasso et l'art contemporain ? Picasso contemporain ? Le passage du temps apporte à ces questions des réponses nouvelles.
    Pour nombre d'observateurs, des années 1960 aux années 1980, l'art de Marcel Duchamp contribue à reléguer celui de Picasso aux marges de l'histoire. Alors que les médias de masse, de Paris Match à L'Humanité, font de Picasso un héros populaire, les revues spécialisées s'intéressent certes à son oeuvre, mais seulement pour débattre du moment de son obsolescence.
    Le centième anniversaire de la naissance du peintre, en 1981, marque un retournement. Et lui succède, au début des années 1980, une forme de « Picasso mania ». Armé d'un appareil Polaroïd, David Hockney entreprend une relecture du cubisme. Pinceaux en mains, Andy Warhol, Jasper Johns, Jean-Michel Basquiat, Antonio Saura, Malcolm Morley... s'emparent de Picasso, dont on redécouvre les peintures tardives.
    Avec plus de trois cents oeuvres, dont une centaine de Picasso, provenant du Centre Pompidou, du musée Picasso et de la Succession Picasso. Incluant films (Kusturica, Godard..), vidéo (Rineke Dijkstra), photographies (Agbodjelou, Hockney...), peintures et sculptures, l'exposition revient sur la confrontation féconde que les artistes contemporains ont menée, de 1960 à nos jours, avec l'artiste et démontre que l'héritage plastique et poétique de Picasso est toujours vivant.

    Depuis les années 1980, l'oeuvre de Picasso peut s'offrir comme un corpus infini de formes également exploitables. David Hockney entreprend une relecture du cubisme armé d'un polaroïd, Louis Cane s'inspire du dialogue engagé par Picasso avec les "maîtres anciens" pour produire à son tour Déjeuner sur l'herbe et autre Ménines. Jasper Johns s'inspire simultanément d'un tableau de 1936 (Le déménagement du Minotaure), et d'un autre de 1954 (L'ombre) pour concevoir ses Quatre saisons, alors qu'Antonio Saura s'empare d'un portrait de Dora Maar pour produire une série de variations...
    A la fois chronologique et thématique, le catalogue retrace les différents moments de la réception critique et artistique de l'oeuvre de Picasso, les étapes de la formation du mythe associé à son nom.
    Aux grandes phases stylistiques et à certaines périodes emblématiques de Picasso, telles Les Demoiselles d'Avignon et Guernica, auxquelles une partie importante est consacrée, répondent les oeuvres contemporaines de Erro, Hockney, Johns, Lichtenstein, Kippenberger, Warhol ou Jeff Koons.

    Publié à l'occasion de l'exposition Picasso.mania au Grand Palais Du 7 octobre 2015 au 29 février 2016.

empty