• En tissant, en créant Nouv.

    Seule artiste femme du Bauhaus à avoir eu de son vivant une rétrospective au MoMA de New York, Anni Albers est reconnue pour ses "toiles tissées", oeuvres nourries de connaissances techniques dans l'artisanat du tissage.
    Les écrits qu'elle a rassemblés en 1971 dans un recueil intitulé "On Designing" sont restés à ce jour indédits en français.
    Elle y livre ses réflexions sur les rapports de l'art et de l'artisanat, de l'artisanat et de la production industrielle, et des échanges féconds qu'ont bénéfice à nourrir artisans et artistes d'aujourd'hui. Elle y fait l'éloge du matériau compris comme lieu du dialogue avec l'esprit créateur et terreau de l'émergence de formes modernes et vivantes.

  • Que retenons-nous des personnes que nous croisons ? Une silhouette, un vêtement, un accessoire ? Quand la styliste Catherine Legrand voyage, elle pose un regard averti sur les cultures vestimentaires et met en résonance les savoir-faire et les inspirations à travers le monde. Car de la tunique hmong ou boubou haoussa, du huipil amérindien à la blouse roumaine, nos habits tissent des liens insoupçonnés...

  • Pour la somptueuse robe portée par Kate Middleton lors de son mariage avec le Prince William, qui a ébloui le monde entier, Sarah Burton, directrice artistique de la maison Alexander Mac Queen, a choisi l'exceptionnelle Dentelle de Calais-Caudry pour magnifier sa création.
    La « Dentelle de Calais-Caudry® » est, en effet, la marque d'une dentelle iconique, étoffe de rêve de haute facture et du glamour intemporel. Intimement liée à l'âme du chic à la française, elle est indissociable de l'élégance et de la féminité, sublimant, sous le talent des créateurs, les courbes du corps, comme en transparence la délicatesse de la peau. Infinie dans ses effets, elle se prête aussi à la créativité du design et de la décoration pour enchanter des univers tout en poésie.
    Sous cette appellation, une dizaine de maisons de dentelle, à Calais et à Caudry, perpétuent un savoir-faire historique aussi exceptionnel que remarquable. La fabrication de la Dentelle de Calais-Caudry, exclusivement sur métiers Leavers, est rendue possible grâce à la maîtrise d'un métier d'art unique au monde. Ce label certifie la spécificité de cette dentelle précieuse, tissée selon un procédé original et inégalé depuis deux cents ans d'entrelacements de fils. Il permet de distinguer la dentelle de luxe tissée à Calais et à Caudry des dentelles tricotées, beaucoup plus répandues.

  • Cette carrière plusieurs fois distinguée au cours de quatre décennies a fait l'objet de quelques travaux universitaires, d'articles, mais d'aucune publication3. L'exposition puis la vente de son fonds d'atelier le 17 novembre 20004 à Drouot a attiré nombre d'amateurs, et ses créations atteignent aujourd'hui des cotes importantes. Alors que les galeries et les collectionneurs s'emparent des échantillons encore disponibles, elle est peu représentée dans les institutions publiques, si ce n'est au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Elle figure dans l'expositionconsacrée à l'UAM au Centre Pompidou en 2018, mais à nouveau au second plan. Et, si son nom apparaît dans de nombreux travaux récents sur la période de l'entre-deux-guerres, il manque encore une exploration critique de son oeuvre. Sans la couper de ses inspirations et des liens qui l'unissaient aux créateurs de son époque, il est désormais plus qu'urgent de mettre l'oeuvre d'Hélène Henry au premier plan. En pleine lumière.

  • Transformez les fleurs et les plantes cueillies, les végétaux recyclés en des teintures et encres naturelles et apprenez à imprégner de leurs subtiles nuances les textiles et les papiers. Babs Behan, experte en teintures, démontre avec brio que l'utilisation de teintures naturelles est l'occasion de se reconnecter à la nature, de donner libre cours à ses élans créatifs et d'explorer un chemin vertueux et écoresponsable pour amener de la couleur dans nos vies.

  • Des dessins étonnants, des couleurs audacieuses : découvrez le wax, une étoffe emblématique du continent africain, grâce aux 500 tissus réunis dans ce livre. En racontant l'histoire de chaque dessin, Anne Grosfilley invite à comprendre comment des classiques des années 1920 ou 1950 ont pu traverser frontières et décennies afin de séduire aujourd'hui une clientèle parisienne, londonienne, milanaise ou new-yorkaise. Le livre rend hommage aux créateurs de ces imprimés, à présent largement copiés par des industriels asiatiques. Un carnet d'inspirations et une histoire de la mode et du textile.

  • Anglais Pattern design

    Elizabeth Wilhide

    Ce recueil comporte plus de 2 000 images de motifs utilisés dans les arts décoratifs, classés par type : floral, animalier, géométrique, figuratif et abstrait. Par ailleurs, un accent est spécialement porté à quelques-uns des plus grands designers, comme William Morris, Antoni Gaudi, Sonia Delaunay, Ray Eames, Laura Ashley et Eley Kishimoto. Balayant toutes les époques et les quatre coins du monde, Pattern Design est à la fois une bible de références et une source d'inspiration inépuisable.

  • Elise Djo-Bourgeois (1894-1986) fut, durant l'entre-deux-guerres, l'une des grandes créatrices de tissus et de tapis dont les motifs géométriques et colorés signent à eux seuls un manifeste pour la modernité. Sa carrière, trop courte, ne lui a pas permis de véritablement passer à la postérité à l'instar de ses consoeurs Sonia Delaunay ou Hélène Henry. Si son oeuvre est très fortement liée à celle de son époux, l'architecte moderniste Djo-Bourgeois, il n'en demeure pas moins qu'elle sut inventer un style bien à elle qui, aujourd'hui, semble d'une radicalité inédite pour son époque

  • Dans les premières décennies du xxe siècle, les matières, la forme, les motifs et les associations de couleurs des vêtements asiatiques influencent profondément la mode européenne.
    La découverte du kimono en particulier, sa coupe ample, la fluidité de sa ligne et la diversité de ses décors séduisent les grands couturiers. Durant la période des Années folles, il permet de libérer la femme de son corset, ainsi que de son carcan social, tout en lui offrant une élégance nouvelle et audacieuse aux accents exotiques.
    De cette rencontre étonnante découlent une exposition et ce catalogue qui confrontent dessins de créateurs parisiens aux pièces de textiles extrême-orientaux contemporains, conservés à la Fondation Baur de Genève. Parmi les merveilleuses pièces présentées, les deux donations de kimonos et vêtements japonais de Sato Mariko (2008) et de Sugawara Keiko (2015), mais également des textiles chinois qui font la richesse de la Fondation.

  • Anglais Woven together

    Collectif

    Tapisseries murales, tableaux abstraits, mobilier design doux et coloré, tapis aux textures innovantes : ce livre propose un tour d'horizon du tissage contemporain et présente de nombreux jeunes créateurs qui se sont réapproprié le métier à tisser d'autrefois ou ont déployé de nouvelles techniques.

  • Anglais Textiles of india

    Rosemary Gill

    • Prestel
    • 3 Septembre 2020

    Ce beau volume de grand format explore toute la richesse de textiles indiens à travers les siècles. Chaque chapitre est consacré à une région pour mieux détailler ses spécificités, l'évolution particulière de ses techniques et de ses couleurs en fonction des matières premières locales, ses usages domestiques ou sacrés au cours du temps et ses motifs. Complet et scientifique, ce livre présente aussi bien les soies Patola du Gujarat que les lampas tissés préservés dans les temples tibétains, les broderies du Penjab rural ou les cotons teints exportés en Indonésie.

  • Entre le luxe et l'ordinaire, des très belles indiennes d'importation aux toiles peintes, imprimées à une ou deux couleurs, les cotonnades ont contribué au phénomène de la mode. Cette exposition offre un regard renouvelé sur la place du coton imprimé dans le vêtement et en particulier l'incroyable créativité des motifs créés à la manufacture de Jouy. La mode s'est exprimée dans les formes des vêtements, mais aussi dans l'industrie textile où le renouvellement fréquent des motifs et leur évolution participent à l'essor d'un marché de consommateurs avides de nouveautés. Chaque thématique montrera les interprétations des motifs et leur renouvellement ou réinterprétation au fil du temps, offrant un regard croisé entre les époques.

  • Anglais Textiles of Japan

    Collectif

    • Prestel
    • 12 Octobre 2018

    Le textile est un des éléments qui composent la culture du Japon, aussi bien par sa présence dans la vie quotidienne de ses habitants et que sa haute importance dans les rituels et cérémonies. Tirés des collections de Thomas Murray, les habits et tissus traditionnels qui composent cet ouvrage ont été fabriqués et utilisés sur l'archipel nippon entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle. On y trouve ainsi des robes de tous les jours, des vêtements de travail, des parures de cérémonies et la philosophie du mouvement Mingei, proche avant l'heure de celle des Arts & Crafts, prônant la création main qui protège les traditions artistiques de disparaître dans le grand tourbillon qu'est la modernité. Les motifs d'écailles de poisson typiques des aborigènes Ainu d'Hokkaido ou le bleu indigo propre à Honshu et Kyushu ou encore le coton coloré d'Okinawa sont des exemples de pièces décryptées dans ce livre qui prennent en compte l'histoire multiple de la tradition textile japonaise - et de ses grands maîtres.

  • Les textiles de Marguerita Mergentime (1894-1941) ont transformé l'espace domestique américain du XXe siècle. La créatrice qui travaille dans le milieu des années 1930 à New York se fait connaître par ses nouveaux tissus imprimés, notamment des nappes créées pour donner de la couleur aux foyers américains à une époque où le modernisme était défini. Dans ce volume, des essais mettent en lumière la vie et la carrière de Mergentime et plus de 150 images illustrent ses créations qui ont apporté l'asymétrie, les influences de la politique et de l'art populaire dans les maisons. Marguerita Mergentime: American Textiles, Modern Ideas, nous fait redécouvrir la femme qui a demandé: «Are you allergic to meaningless uninspired patterns in printed cloths?»

  • Tudor textiles

    Eleri Lynn

    • Yale uk
    • 1 Octobre 2020
  • Le livre traite des mots du textile, qu'ils soient liés au vocabulaire professionnel ou au langage courant (différentes étoffes, noms d'objets et de techniques liés au textile). Selon le principe de la collection, on trouve dans chaque article une explication du mot traité, son origine ou son étymologie, son emploi imagé s'il y a lieu et, quand c'est pertinent, une citation l'illustrant.
    Au-delà des explications techniques, l'auteur rend compte de la « mémoire » culturelle du mot. Elle traite des mots anciens comme des termes les plus contemporains.
    Le livre est différent des Mots du costume (même collection) que l'auteur a veillé à ne pas « doubler ».

  • A la découverte de l'histoire de la technologie d'impression sur toile à partir du bois gravé, technique introduite par les artisans huguenots qui, fuyant la France vers la Suisse et plus particulièrement à Neuchâtel, donnent ainsi naissance aux tissus peints ou imprimés : les indiennes.

empty